L’extrême-gauche allemande veut la peau de la poupée Barbie.

Share Button

Dans un précédent post, je l’avais évoqué : Barbie, la sulfureuse poupée  blonde, n’a pas que des amis. Sans doute parce que ses mensurations, -pour ne parler que d’elles-,  ne sont pas très gender compatibles ?

Ainsi on vient de l’apprendre, les militants allemands d’extrême-gauche (un peu désœuvrés peut-être ?), menacent de compromettre l’ouverture de la maison géante dédiée à Barbie et à ses fans, censée être inaugurée en mai à Berlin.

Franziska Sedlak, militante du mouvement »Die Linke » est littéralement outrée de voir s’installer un tel établissement dans la capitale allemande, Barbie étant selon elle une poupée « réactionnaire,  puisqu’elle suggère que le seul rôle de la femme est d’être belle, de porter  des talons-hauts et de toujours avoir un gâteau dans le four. » Une aliénation dégueulasse quand bien sûr chacun sait que  si on leur en laissait le loisir les femmes adoreraient être moches, en savates, et faire de la plomberie à leurs heures perdues. Barbie visuel extrême-gauche

Rappelez-moi de ne pas dire à Franziska que lorsque j’avais dix ans, j’ai donné mon seul Ken (terriblement efféminé avec sa coupe au carré gominée et son pantalon à paillettes), pour racheter dans une brocante un Action Man autrement plus viril (dont malheureusement les palmes de plongeur n’étaient pas amovibles, ce qui enlevait un peu de sa solennité à la cérémonie du mariage avec Barbie, je vous l’accorde), car elle lancerait, je le sens bien, une de ses fatwas contre moi.

Quoi qu’il en soit, les militants d’extrême-gauche appellent à occuper la maison Barbie le jour de son ouverture. Et les playmobil fun Park et et autres Legoland Park, qui ne sont pas exempts de tout soupçon en matière de promotion de la famille traditionnelle, n’ont qu’à bien se tenir, car leur heure viendra sans doute.

Cette entrée a été publiée dans enfants, féminisme, Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à L’extrême-gauche allemande veut la peau de la poupée Barbie.

  1. Geffray dit :

    Trop drôle et tellement vrai! Merci!

  2. Je me pose tout de même une question: Où ces gens trouvent-ils le temps pour ces actions absolument ridicules? De quoi vivent-ils? Car enfin moi je n’ai pas le temps de m’investir 7 jours sur 7 il faut que je vive tout de même!
    Chère Gabrielle, en marge de ce commentaire, je dois dire que j’apprécie beaucoup ce que vous écrivez. Vous avez été formidable aux assises de la résistance chrétienne. Jacques Frantz

  3. LUNEA dit :

    Comme le fameux Reporter Tintin de Hergé …

  4. Laeti dit :

    J’espère que votre quête ultime n’est tout de même pas de ressembler à une poupée Barbie !
    Votre analyse est intéressante, mais est-ce que l’extrême gauche s’y attaque parce qu’elle est très « genrée », ou parce qu’elle incarne une superficialité qui prend ses racines dans une société de consommation où l’on mise tout sur le paraître ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>