Le soldat inconnu, voyageur sans bagage.

Share Button

 

A l’occasion de l’ouverture des célébrations de commémoration de 14-18, on pourra relire Le soldat inconnu vivant de Jean-Yves Le Naour,  livre fascinant, révélateur de l’immense traumatisme qu’ont été ces 250 000 disparus la Grande Guerre pour la population française, et qui inspira Le voyageur sans bagage, d’Anouilh. Il nous raconte un épisode aujourd’hui tombé dans l’oubli mais qui à la fin de la guerre passionna le pays et déchira les familles,  celui d’Anthelme Mangin, ainsi appelé parce  qu’il fallait bien lui donner un nom, ce «soldat inconnu vivant » comme le rebaptisa la presse, retrouvé errant sur les quais de la gare de Lyon-Brotteaux le 1er février 1918, perdu,  amnésique, appartenant à un convoi de prisonniers arrivant d’Allemagne mais sans fiche d’identification. Il fait partie des « commotionnés », ces soldats traumatisés, qui, sur les champs de bataille, là où d’autres ont laissé leur vie, ont laissé leur santé mentale. En 1922, pour tenter de l’identifier, le ministère des Pensions fait publier une photo dans la presse, déchaînant aussitôt sans le vouloir  les passions, et faisant se lever une armée se d’épouses, fiancées, mères, sœurs et filles présumées, portées par leur chagrin, leur incapacité à faire leur deuil en absence de dépouille, et un immense espoir irrationnel. Et elles sont toutes de  bonne foi, en dépit des  plus élémentaires évidences :  Anthelme Mangin ne ressemble en rien au cher disparu ? C’est que la guerre vous change un homme. On ne lui trouve plus la cicatrice qu’il avait avant de partir ? C’est qu’un chirurgien l’a fait disparaître.  Il est plus petit ? On se tasse avec l’âge. Plus de 300 familles se disputent le malheureux amnésique et en 1939 encore, deux familles s’affrontent en justice. C’est le décès de l’objet même du litige, Anthelme Mangin, qui met un terme à la procédure en 1942. Le mystère reste aujourd’hui encore entier, aucune une analyse ADN, à ma connaissance, n’ayant été effectuée à ce jour.

 

 

le-soldat-inconnu-roman

Cette entrée a été publiée dans armée, famille, histoire, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>